Date
  • 10/10/2019
presentation

Luxembourg, le 8 octobre 2019. Dans son accord de coalition, l’actuel gouvernement a déclaré que « la possibilité de légiférer sur le devoir de diligence pour les entreprises domiciliées au Luxembourg sera étudiée dans la mesure où ce dernier permettra de garantir le respect des droits humains et de l’environnement tout au long de leur chaîne de valeur ». Lors d’une entrevue récente avec le Ministre Jean Asselborn, l’Initiative pour un devoir de vigilance, dont le Cercle de Coopération est membre, a insisté sur l’importance de lancer cette étude en 2020 en impliquant toutes les parties prenantes concernées : les entreprises, la société civile, les syndicats et le monde académique. L’initiative a proposé de lancer ce processus participatif dans le cadre du deuxième Plan d’action national, qui sera élaboré d’ici la fin de l’année par le groupe de travail « Entreprises et droits de l’Homme » du Comité interministériel des droits de l’Homme.