Date
  • 23/05/2019
presentation

Le Luxembourg n’a pas à avoir honte de sa politique en matière de coopération au développement. Le récent débat parlementaire a été, une fois de plus, l’occasion de constater que cet engagement bénéficie du soutien de tous les partis politiques.

En matière de politique de coopération, l’Union européenne joue un rôle décisif et les 6 futurs élus devront faire entendre au Parlement européen la voix du Luxembourg aussi par rapport à cet enjeu! De toutes parts les candidats et les partis politiques sont sollicités à préciser leurs positions en vue des élections pour le Parlement Européen.

Le Cercle de Coopération a soumis une grille relative aux questions de coopération aux 10 partis en lice en leur demandant d’y répondre. Le Cercle se félicite des réponses obtenues de la part du DP, du KPL, Déi Lénk, Déi Greng, du LSAP, de l’ADR et du CSV. La grille renseigne leurs positions respectives par rapport aux 17 points leur soumis et ayant trait aux compétences d l’UE en la matière. Le Cercle regrette le silence des Piraten, Konservativ et Volt.

Il y a lieu de constater ici aussi un large consensus pour la plupart des aspects soulevés tout en notant quelques divergences: elles se situent au niveau de la politique agricole de l’UE et de l’externalisation de la politique migratoire à des Etats tiers.

Le Conseil d’Administration du Cercle à l’origine de cette initiative vous souhaite une bonne lecture.

Il appartient aux électrices et aux électeurs de se forger une idée avec e.a. les éclaircissements fournis par la présente grille.