Date
  • 25/01/2018
presentation

Aujourd’hui, le Cercle de Coopération des ONGD du Luxembourg, ONE et Global Citizen, représentés par Christopher Lilyblad, Directeur du Cercle, ont présenté les résultats de deux pétitions signées par 849.903 citoyens du monde entier soutenant l’éducation des filles dans les pays en développement au ministre luxembourgeois de la Coopération au développement, Romain Schneider.

L’événement a eu lieu en préparation de la conférence de reconstitution du Partenariat mondial pour l’éducation, qui se tiendra à Dakar, au Sénégal, le 2 février 2018, où le GPE cherchera à mobiliser 3,1 milliards de dollars américains pour l’éducation dans les pays partenaires.

Avec ses partenaires internationaux ONE et Global Citizen, le Cercle de Coopération a ainsi cherché à amplifier la voix de la société civile luxembourgeoise pour s’assurer que le Luxembourg respecte son engagement dans le cadre de l’Objectif de développement durable 4, centré sur l’accès à l’éducation pour tous. Le Cercle a notamment appelé le ministre Schneider à contribuer au financement de l’initiative du GPE et a demandé si le Luxembourg serait présent à la conférence de reconstitution afin de soutenir les efforts visant à scolariser davantage d’enfants, en particulier les jeunes filles.

Le ministre a répondu en déclarant que le Luxembourg s’engagerait lors de la conférence de reconstitution des fonds et serait représenté par sa nouvelle ambassadrice au Sénégal, Mme Nicole BINTNER-BAKSHIAN. Le ministre a toutefois refusé d’indiquer le montant de sa contribution prévue, en indiquant qu’il aimerait garder un certain suspens jusqu’à la conférence. Affaire à suivre…

 

Contexte:

Le Partenariat mondial pour l’éducation (Global Partnership for Education – GPE) est jusqu’à présent le seul fonds mondial exclusivement dédié à l’éducation dans les pays en développement. Le GPE travaille avec les gouvernements nationaux et les partenaires au développement pour assurer l’apprentissage de chaque enfant de manière équitable grâce à des systèmes éducatifs renforcés.

Au Sénégal, dans le cadre de la conférence de financement le 2 février 2018, le GPE appelle les dirigeants et le gouvernement luxembourgeois, aux côtés d’autres gouvernements, à financer l’éducation. Le GPE demande un total de 3,1 milliards de dollars aux pays donateurs pour le prochain cycle (2018-2020). Leur objectif à partir de 2020 est de recevoir 2 milliards par an des bailleurs. Si le GPE est entièrement financé (3,1 milliards de dollars des bailleurs), d’ici 2020, le GPE permettra:

  • À plus de 13 millions de filles d’aller à l’école (9,4 millions de primaires, 3,9 millions de premier cycle du secondaire) ;
  • À plus de 14 millions d’enfants d’avoir accès à l’école dans les pays fragilisés ou touchés par les conflits (10,8 millions de primaires, 3,9 millions de premier cycle du secondaire) ;
  • La formation de plus de 61 millions d’enseignants ;
  • La construction de plus de 23 000 salles de classe ; et
  • La distribution de plus de 200 millions de manuels scolaires.

 

La campagne « Poverty Is Sexist » de la fondation ONE est axée sur l’éducation des filles. ONE a lancé la campagne en 2015 parce qu’il n’y a pas un seul endroit sur cette planète où les femmes ont les mêmes opportunités que les hommes. Plus de 130 millions de filles ne sont pas scolarisées aujourd’hui et une reconstitution réussie du GPE est essentielle pour scolariser les filles.

Global Citizen est un mouvement d’environ 8 millions de citoyens engagés qui utilisent leur voix collective pour mettre fin à la pauvreté extrême d’ici 2030.

 

Contact:

Christopher Lilyblad, Directeur du Cercle de Coopération des ONGD du Luxembourg,

christopher.lilyblad@cercle.lu ; +352 621 721 921