Agenda 2020: droits de l’homme, conditions de travail et mesures anti-corruption doivent être au cœur des candidatures pour les jeux olympiques

Les droits de l’homme, les conditions de travail et les mesures anti-corruption doivent être une priorité à chaque étape des Jeux Olympiques, afin d’éviter que ceux-ci ne deviennent synonyme d’oppression. C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui la Sport and Rights Alliance (SRA) avant la tenue, cette semaine, d’une réunion clé du Comité International Olympique. La commission […]

Les droits de l’homme, les conditions de travail et les mesures anti-corruption doivent être une priorité à chaque étape des Jeux Olympiques, afin d’éviter que ceux-ci ne deviennent synonyme d’oppression. C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui la Sport and Rights Alliance (SRA) avant la tenue, cette semaine, d’une réunion clé du Comité International Olympique.

La commission exécutive du CIO se réunira à Rio du 26 au 28 février afin de discuter de la mise en œuvre de l’Agenda 2020, sa « feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement Olympique », approuvée en décembre dernier. Cet agenda comprend des mesures de lutte contre les discriminations, des normes relatives aux conditions de travail ainsi que des propositions visant à renforcer la transparence et promouvoir la bonne gouvernance.

Dans une lettre adressée au président du CIO Thomas Bach, la SRA déclare :

Lire la suite…