42e Midi de la Microfinance et de l’inclusion financière

Quand : 24/01/2018 @ 12:00 – 14:00
Où : Banque de Luxembourg, 14 Boulevard Royal, 2449 Luxembourg

Ada vous invite au 42° Midi de la Microfinance et de l’inclusion financière, le thème développé sera « la Protection des clients, durabilité des IMF et taux d’intérêt : comment résoudre cette équation ? » Les « Midis[…]

Quand ?
24/01/2018 @ 12:00 – 14:00
2018-01-24T12:00:00+01:00
2018-01-24T14:00:00+01:00
Ou ?
Banque de Luxembourg
14 Boulevard Royal
2449 Luxembourg
COmbien ?
Gratuit
42e Midi de la Microfinance et de l'inclusion financière @ Banque de Luxembourg | Luxembourg | District de Luxembourg | Luxembourg

Ada vous invite au 42° Midi de la Microfinance et de l’inclusion financière, le thème développé sera

« la Protection des clients, durabilité des IMF et taux d’intérêt : comment résoudre cette équation ? »

Les « Midis de la microfinance et de l’inclusion financière » sont des conférences organisées à Luxembourg et dédiées aux enjeux et aux évolutions de la finance inclusive

Comment les IMF peuvent-elles réduire les taux d’intérêt tout en assurant leur durabilité ?

Les taux d’intérêt en microfinance (portfolio) sont généralement plus élevés que dans les banques traditionnelles. Cela peut parfois sembler surprenant et peut soulever des questions ou susciter la méfiance à l’égard du secteur. Comment ces taux sont-ils calculés et comment pouvons-nous expliquer ces chiffres?

La viabilité financière des IMF est essentielle pour assurer des services à long terme à une large clientèle. Les taux d’intérêt sont également derrière cette durabilité. Quelles sont les solutions pour réduire ces taux tout en garantissant un réel soutien au bénéficiaire final, qui constitue la valeur ajoutée essentielle de la microfinance?

Bien que les taux d’intérêt dépendent fortement des variables économiques au niveau national, cette question très controversée incite à réfléchir sur la manière dont les IMF pourraient minimiser leurs coûts tout en améliorant leur productivité, maîtriser leurs dépenses et mieux répondre à la demande des clients.
Au cours de ce Midi, le public aura la chance d’entendre et d’interagir avec des experts provenant des secteurs de la réglementation et des IMF, d’Afrique et d’Amérique latine.
Les conférenciers fourniront également les meilleures pratiques pour protéger les clients.
Mme Veronica Trujillo Tejada, Consultante en développement du secteur financier, Banque mondiale – CGAP, animera cette session avec les panélistes suivants : Rosa Pasos, membre exécutif de la Commission nationale de microfinance (Conami) – Nicaragua et Soulemane Djobo, Chargée de projet senior chez ADA – Luxembourg .

La discussion sera conclue par le professeur Dirk Zetsche, titulaire de la chaire ADA, Faculté de droit, économie et finance de l’Université du Luxembourg.

Programme :

11h50 : Accueil des participants

12h00 : Mot de bienvenue –  Banque de Luxembourg (TBC)

12h05 : Conférence-débat sur les taux d’intérêts, la protection du client et le développment durable des IMF :

  • Rosa Pasos, Membre exécutif de la Commission Nationale de Microfinance (Conami) – Nicaragua
  • Isso-Takou Soulémane Djobo – Chargé de projet Senior, ADA – Luxembourg

Modérateur : Dr. Veronica Trujillo Tejada, Consultant en développement du secteur financier, World Bank – CGAP – Washington, USA

12h35 : Questions et réponses avec le public

12h55 : Conclusion – Prof. Dirk Zetsche,  Titulaire de la chaire ADA, Faculté de droit, économie et finance de l’Université du Luxembourg. 

13h00 : Clôture de la conférence, suivie d’un cocktail déjeunatoire


Cette rencontre se déroulera sous la forme d’une conférence / débat de 30 min entre les différents participants.

La conférence sera dispensée en anglais, sans traduction.
La participation à ce 42e Midi est gratuite, mais l’inscription est obligatoire. (cliquez ici)

Prière d’arriver maximum 5 minutes avant le début de la conférence et de ne pas utiliser le parking de la Banque de Luxembourg, qui est strictement réservé à la clientèle. Nous vous conseillons donc de privilégier les transports en commun.

Pour en savoir plus