Lux Dev engage un chargé de programme à Niamey.

Revenir à la liste Les relations de coopération au développement entre la République du Niger et le Grand-Duché de Luxembourg datent de 1989. Le renforcement de ces relations s’est traduit par la signature d’un premier Accord-cadre de Coopération, le 12 juillet 1995, et s’est poursuivi par l’adoption, le 12 décembre 2002, du premier Programme indicatif […]

Revenir à la liste

Les relations de coopération au développement entre la République du Niger et le Grand-Duché de Luxembourg datent de 1989. Le renforcement de ces relations s’est traduit par la signature d’un premier Accord-cadre de Coopération, le 12 juillet 1995, et s’est poursuivi par l’adoption, le 12 décembre 2002, du premier Programme indicatif de Coopération (PIC 2003-2007) d’un montant de 20 millions EUR.

À la date du 1er octobre 2008, le deuxième PIC (PIC II 2008-2012), doté d’une enveloppe initiale de 60 millions EUR, a succédé au PIC I. Le 4 décembre 2012, et ce, d’un commun accord, la durée du PIC II a été prolongée pour une période de trois ans avec un budget supplémentaire de 10 millions EUR. La formation et l’emploi des jeunes agriculteurs ont été ajoutés aux priorités des appuis de la Coopération luxembourgeoise, les principaux axes d’intervention étant les sec- teurs de la formation professionnelle et tech- nique, du développement rural, et de l’éducation de base.

Enfin, le troisième PIC (PIC III 2016-2020), d’une enveloppe indicative de 67 millions EUR, a été signé en marge de  l’Assemblée  générale des Nations unies, le 26 septembre 2015. Le PIC III permet de financer les actions décidées d’un commun accord dans le respect des priorités de l’Agenda de développement post-2015, notamment la Stratégie de développement durable et de croissance inclusive (SDDCI – Niger 2035) et le Plan de développement économique et social (PDES 2016-2020).

L’objectif global du PIC III est de contribuer au renforcement des capacités visant l’accélération d’une croissance inclusive, le développement social et la gestion durable des ressources naturelles, dans un contexte de bonne gouvernance et de sécurité.

Dans une perspective de continuité et de consolidation des acquis, il a été convenu par les deux pays de cibler les objectifs spécfiques suivants dans le cadre du PIC 2016-2020 :

  • le développement agricole durable ;
  • l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation de base ;
  • l’augmentation d’une offre qualitative de for- mation professionnelle en vue d’améliorer l’employabilité et l’insertion des jeunes et des femmes ;
  • l’amélioration du taux d’accès à l’eau potable et à l’assainissement de qualité.

Une certaine concentration géographique se maintient au niveau de Dosso pour les secteurs éducation et développement rural. Néanmoins, d’autres régions pourront bénéficier de l’appui du PIC III.

Le genre, la gouvernance, l’environnement et le changement climatique seront abordés de façon transversale tout au long du PIC III. Par ailleurs, un certain nombre d’éléments transversaux spé- cifiques se dégagent au niveau des trois secteurs de concentration. Il s’agit de la jeunesse en milieu rural ; du transfert de compétences et la maîtrise d’ouvrage communale dans le contexte de la décentralisation et de l’identification de passerelles entre projets et la coordination inter-acteurs.

Objectifs de la mission

Lire la suite…