Quelques projets actuels

Espaces d’accueil pour les petits Dans la ville de Uruguaiana, au Rio Grande do Sul, Brésil, PNP soutient depuis sa création la crèche « Lar da Criança », qui accueille chaque jour 240 enfants, dont les mères doivent travailler afin d’essayer de sortir du cercle de la misère et de la pauvreté. D’autres crèches, foyers, centres communautaires […]

Espaces d’accueil pour les petits


Dans la ville de Uruguaiana, au Rio Grande do Sul, Brésil, PNP soutient depuis sa création la crèche « Lar da Criança », qui accueille chaque jour 240 enfants, dont les mères doivent travailler afin d’essayer de sortir du cercle de la misère et de la pauvreté.

D’autres crèches, foyers, centres communautaires pour enfants, ont été créés en Argentine, Chili, Uruguay, Pérou.

Education.

La région du Chaco au Paraguay est la plus pauvre du pays. En superficie 10 fois plus grande que le Luxembourg, il n’y avait dans les années 60 aucune école dans la région.

Dès les années 70, PNP a contribué à l’installation et l’équipement de l’école « Maria Medianera », dite « Pa’i Puku ».

600 enfants, filles et garçons de paysans, trouvent ici la seule opportunité de formation, tant au niveau primaire que secondaire.

Actuellement PNP soutient un programme de formation professionnelle pour les élèves des dernières années d’études.

PNP a des projets éducatifs similaires au Brésil, en Bolivie et au Chili.

Enfants à risque social.

A Lima, capitale du Pérou (7 millions d’habitants), il y a près de 20.000 adolescentes qui travaillent comme employées de maison. La plupart d’elles arrivent de l’intérieur du pays et habitent chez les employeurs, éloignées de leurs familles, sans contrat de travail, sans sécurité sociale, exploitées sans limites et exposées à toutes sortes d’abus. Cette situation de semi-esclavage est fort méconnue dans l’opinion publique du pays.

PNP soutient actuellement un projet à Lima qui vise à toucher 500 adolescentes dans cette situation. L’association Cesip, notre partenaire sur place, les aide à exercer leurs droits et à développer leurs capacités.

Des projets semblables sont réalisés sur le continent d’Amérique Latine s’occupant des enfants de la rue, enfants travailleurs, jeunes délinquants et toxicomanes.